AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 méthodes de conduite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
proapis

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 06/08/2007
Localisation : Suisse

MessageSujet: méthodes de conduite   Lun 6 Aoû - 19:49

pour Philippe:

Tu as écrit:
Citation :
Personnellement, j'ai acheté le livre de M. Gatineau et sa méthode ne m'a pas convaicu. Je trouve que l'on ouvre trop souvent la ruche et qu'on en revient un peu à la conduite d'une Dadant avec une Warré.

Mais dans son bouquin Gatineau décrit 3 méthodes différentes, qu'il mélange certe un peu, mais qui n'imposent respectivement pas plus d'interventions qu'en Dadant.

Si comme il le préconise on pense en éléments et non en cadres, alors on ne tombe pas dans le piège de conduire ses Warré comme des Dadant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.proapis.ch
Philippe

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 20/07/2007
Localisation : Aveyron

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Mer 8 Aoû - 19:32

Bonjour
Certe on résonne en élément et non en cadre mais il faut ouvrir la ruche et sortir un ou deux cadres pour voir ce que se passe dedant (couvain, reine ...)
Ce n'était pas une critique mais une impression.

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laruchewarre.topic-debate.com
CyrC

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 07/08/2007
Localisation : Wissous

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Ven 10 Aoû - 11:57

et avec la vitre d'observation à l'arrière, on ne peut pas se passer de regarder les cadres ?? Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hirondelle50



Messages : 13
Date d'inscription : 28/07/2007
Localisation : Près de Nantua

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Ven 10 Aoû - 15:25

Bonjour,
Dans la ruche Warré original il n'y a que des barrettes...
Au rucher de Daniel Baschiera que nous sommes allés visiter les ruches Warré avec vitre arrière nous avons pu voir l'état d'avancement de la construction. Il nous a montré les différences entre 2 ruches.
D'après le livre de Jean Claude Guillaume on peut constater par la vitre les provisions que contiennent les hausses. En fin d'hivernage on peut se rendre compte s'il y a encore des provisions. Les abeilles emmagasinent de l'avant vers l'arrière et font de même pour leur consommation.

Pour tout cela au rucher du grand-père ou il n'y a que des ruches de toutes sortes sans vitre il nous faut ouvrir les ruches = refroidir l'ensemble de la ruche.

Daniel Baschiera construit aussi les ruches.

A+
Hirondelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé



Messages : 52
Date d'inscription : 26/07/2007
Localisation : 47 France

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Sam 11 Aoû - 12:47

Bonjour Hirondelle
A quoi cela sert-il de constater la différence de vitesse de construction entre deux ruches, si on ne peux pas expliquer cette différence de vitesse.
Classifier les colonies en bonne et mauvaise juste sur ce critère, c'est, il me semble, un peu juste.
On peu très bien avoir une colonie qui ne bâti pas parce que la reine est encore vierge...
On peu avoir une colonie qui ne bati pas parce qu'elle est malade...
Et on peu très bien avoir une colonie qui bâti atteinte de loque américaine...

Par la vitre on voit effectivement l'état d'avancement des constructions, je me demande quand même à quoi ça sert si dans tous les cas il n'y a pas d'intervention de votre part.
Si c'est juste pour le plaisir de voir les abeilles, je le comprend mais seulement sur une ou deux ruches, car au delà l'installation d'une vitre par élément représente quand même un cout!

Vous écrivez: "D'après le livre de Jean Claude Guillaume on peut constater par la vitre les provisions que contiennent les hausses. "
On peut constater les provisions aussi en récoltant puisque pour cela il faut de toute façon ouvrir la ruche.

Vous écrivez : "en fin d'hivernage on peut se rendre compte s'il y a encore des provisions."
Le but d'une vrai apiculture "écologique" ne devrait il pas étre de ne travailler qu'avec des abeilles adaptées au terroir.
Je pense que la sélection naturelle doit se faire, la perte des colonies non prévoyantes en fait parti...


HE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laruchefrancaise.canalblog.com/
Philippe

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 20/07/2007
Localisation : Aveyron

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Sam 11 Aoû - 15:29

Bonjour
Sans les vitres, comment fait-on concrètement, pour savoir s'il est temps de rajouter un élément ?
Je n'ai pas compris dans la méthode Gatineau, quand doit-on mettre un élément pas dessous ou par dessus.
Je dois avouer que tout ceci est trés flou pour moi.

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laruchewarre.topic-debate.com
CyrC

avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 07/08/2007
Localisation : Wissous

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Sam 11 Aoû - 15:48

Je ne connais pas la méthode Gatineau mais d'après l'abbé Warré, le rajout des hausses se fait par en-dessous ce qui ne perturbe pas la colonnie. Je pense que le rajout peut se faire alors même tôt au printemps avec une ou deux hausses. Me trompe-je ? ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé



Messages : 52
Date d'inscription : 26/07/2007
Localisation : 47 France

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Sam 11 Aoû - 16:47

Grosso modo il faut considerer qu'une "bonne colonie" à besoin au maximum de 3 corps pour développer sa ponte.
Pour ceux qui ont des dadants il est bon de connaitre l'equivalences: 1 corps W (sans cadre ou pour climatstable)= 4 cadres dadant, donc trois éléments Warré correspondent à une 12 cadres dadant.
Au printemps il faut effectivement CyrC agrandir systématiquement par en dessous (pour avoir trois corps) pour que la reine puisse développer sa ponte, cette agrandissement peut (doit) être fait très tôt au printemps. Les abeilles ne sont pas gênées par le corps vide du dessous.

Il est préférable, voire impératif d'ajouter un corps déjà bâti (si il n'y a pas de miellée les abeilles ne peuvent étirer, certaines préfèreront essaimer dés l'arrivée de la miéllée).

Au moment de la première miellée importante (aubépine) Gatineau propose de rajouter une hausse par dessus, (identique à une conduite de dadant).

Delon propose de rajouter une hausse entre la hausse supérieure et la suivante), cette hausse sera étirée et pondue rapidement, la hausse supérieure verra le couvain naitre et les alvéoles se remplir de nectar. Et ainsi de suite en fonction des miellées...
Je crois que c'est la bonne méthode...

Pour avoir essayer cette année d'agrandir par en dessous avec des amorces de cire gauffrée, je trouve que les abeilles restent coincées dans les deux corps supérieurs tant qu'il n'y a pas de nectar qui entre.
Après elles descendent ou elles essaiment...

En mettant une hausse (amorce de cire gauffrée) par dessus au moment de la miellée (acacia), j'ai eu pas mal de colonie qui ne sont pas montées dans la hausse et ont essaimé...Résultat pas de miel d'accacia en warré alors que les dadants et langstroth on fait une hausse sans problème.
Je pense que le résultat aurait été différent si j'avais disposé de hausse bâties.

L'an prochain j'essaye la méthode Delon.

Quelqu'un a-t-il d'autres expériences?

Pour Philippe : de toute facon pour ajouter une hausse par dessus il faut ouvrir la ruche, pour ajouter une hausse par dessous il n'est pas nécessaire d'ouvrir. Donc quel utilité pour la vitre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laruchefrancaise.canalblog.com/
Sébastien

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/08/2007
Localisation : Alsace - Haut-Rhin

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Sam 11 Aoû - 21:04

Bonjour à tous,

Ajouter un élément à contruire entre deux éléments de couvain (méthode Delon) ne semble pas aller dans le sens de l'abeille puisque l'on sépare la chambre à couvain en deux par un élément vide à bâtir.Si l'on opère ainsi, attention au risque de refroidissement du couvain en cas de changement de temps.D'autre part, on impose à la colonie la gestion d'un espace vide qu'elle n'est pas habituée à rencontrer ainsi en temps normal.

Agrandir par le haut en début de miellée (ex : accacia) me semble plus cohérent, les abeilles ayant pour habitude de stocker le miel au-dessus de la chambre à couvain.

Agrandir par le bas aurait l'avantage de ne pas risquer un refroidisssement de la colonie.

Ne pas oublier que pour qu'une colonie bâtisse une hausse, il faut qu'elle soit suffisamment forte en effectif et que cela corresponde à une période de miellée si possible.Dans tous les cas, si la colonie n'est pas prête, elle va "bouder" les cadres.

Je pense que si vos colonies n'ont pas construites les hausses que vous leur avez présentées, c'est qu'elles n'étaient pas disposées à cela.
J'entends par là, processus d'essaimage déja engagé, population pas assez forte, problèmes divers de la colonie.

J'utilise simultanément la ruche Warré avec des cadres en bois (Gatinaux), et la ruche Ségap qui est une divisible sur sept cadres de hausse Dadant.
J'agrandis par le haut au bon moment, et les colonies me bâtissent généralement une à deux hausses en début de miellée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé



Messages : 52
Date d'inscription : 26/07/2007
Localisation : 47 France

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Dim 12 Aoû - 18:08

Merci de préciser, si vos hausses Warré sont équipées de cire gaufrée ou pas.

Egalement de nous dire, au moment de l'acacia quand vous ajoutez la première hausse par dessus, la ruche est-elle sur 2 ou 3 éléments ?(a-t-elle hiverné de cette façon ou bien avez vous ajoutez un élément si elle a hiverné sur 2 éléments? Dans ce cas : cires gaufrées ou batisses?

Je pose ces questions pour la Warré bien sur, pas pour les segap.

Il est possible effectivement que mes colonies est été un peu faibles au moment de l'acacia puisque j'avais choisi cette année de prélever des essaims, c'est peut etre pour cette raison quel ne sont pas monté dans les hausses (amorce de CG). Mais je pense qu'avec des hausses déjà bati elles seraient montées...
Je pense également qu'il est impératif d'avoir des réserves de corps batis au printemps pour les ajouter par dessous et que les reines puissent étendre leur ponte rapidement. Ceci devrait limiter le processus d'essaimage...

Je referais l'expérience l'année prochaine et essaierais de comparer les deux méthodes, car je continu à penser que la méthode Delon, si la hausse munis de cire gaufrée est intercalée vraiment en pleine miellée d'acacia, ne posent pas plus de problème aux abeilles, qu'une hausse posée par dessus :les cadres restent collé au "plafond" miel en haut, le nectar rentre pour la construction, la reine trouve un espace pour la ponte, la chaleur dégagée en bas profite aussi en haut, à ce moment là, la colonie devrait être suffisamment forte pour que le couvain ne soit pas refroidi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laruchefrancaise.canalblog.com/
Sébastien

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 11/08/2007
Localisation : Alsace - Haut-Rhin

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Dim 12 Aoû - 21:05

Bonsoir,

Mes ruches Warré hivernent sur deux éléments, au printemps j'agrandis par la pose d'un élément au-dessus, garni de cadres de cire gauffrée.
Cette année, j'ai l'intention de les faire hiverner sur trois éléments en laissant proportionellement le nombre de cadres chargés en miel comme nourriture.
L'objectif est de se dégager du nourrissement automnal avec des sirops glucosés.
Vos avis sont les bienvenus...

Photos de certaines Warré de mon rucher :


Dernière édition par le Mer 15 Aoû - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
proapis

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 06/08/2007
Localisation : Suisse

MessageSujet: méthodes de conduite   Mer 15 Aoû - 20:11

Bonjour,

Comme dit plus haut, la façon d'agrandir par le haut, le dessous, avec cires gaufrées ou ébauches dépend des apports, entre autres.

Personnellement, je n'apprécie pas du tout les barrettes. Même lors d'une miellée abondante, les abeilles ont tendance à mal bâtir. Pressées par les apports, elles vont beaucoup bâtir en cellules de mâles et bourrer de miel le nid à couvain.

Voici un corps de barrettes, posé en-dessous en début de miellée, puis retiré en hiver:

http://www.proapis.ch/images/cires_nat.jpg

Agrandir par le dessous fait aussi entrer dans la polémique de récolter du miel dans des rayons qui ont contenu du couvain, et éventuellement des traitement anti-varroa.

Didier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.proapis.ch
ApiPalace

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 16/08/2007
Localisation : Suisse

MessageSujet: Mon cadre de traitement   Jeu 16 Aoû - 18:54

Bonjour,

Nouveau venu sur ce forum, je me permet d'intervenir au sujet épineux des traitements. (merci proapis ). Je sais que je vais déranger beaucoup de monde. Mais probablement donner des idées à quelques un aussi! Dans le menu Membres ... je me présente et explique ce qui suit.

Comment traiter mon essaim ? J’imaginais un cadre de traitement. Système que je ne trouvais nulle part dans la littérature apicole ni sur le Net.


Ce cadre peut contenir tout ce que vous pouvez imaginer comme traitement et aussi vous aider en cas de disette au sortir de l'hiver. Imaginons des plantes aromatiques, des acides (oh, le vilain mot). Vous pouvez le placer où bon vous semble dans la hiérarchie des corps, nourrisseur. Le treillis empêche les abeilles d'accéder aux produits. La hauteur de ce cadre n'est que de 40 mm. Il y a là une volume de diffusion des arômes qui n'est pas surdimensionné.

J'essaies de joindre à ce message deux photos : un cadre de traitement à côté d'un nourrisseur. Vous voyez je l'espère le passage des abeilles dans la partie avant de mon cadre de traitement. En effet, lorsque je nourris un essaim, je place ce cadre entre le dernier corps et le nourrisseur... je nourris et je traites en même temps depuis plus de 10 ans... un vrais plaisir pour moi.
J'oubliais, les abeilles empruntent le passage du cadre de traitement pour atteindre le nourrisseur.

Le nourrisseur que vous devez pouvoir observé contient un diffuseur d'acide formique ( FAM-Liebefeld ). A l'intérieur du cadre, il y a deux rainures de 4mm dans lequel ce diffuseur et placé... hors d'atteinte des abeilles.
Petite observation: depuis que l'on traite avec des acides, nous ne parlons plus d'une maladie des abeilles... laquelle ?

http://www.proapis.ch/images/cadrettt.jpg

Petit précision au sujet du nourrisseur. Vous observez la petite plaquette métallique qui est en position ouverte. Cette plaquette poussée vers le bas empêche l'accès des abeilles au volume de remplissage du nourrisseur. Nous l'ouvrons uniquement lors du dernier remplissage... les abeilles viendront faire le ménage. Nos nourrisseurs sont toujours secs et propres.
.. d'année en année.

Je reste à votre disposition pour de plus amples détails.
Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hervé



Messages : 52
Date d'inscription : 26/07/2007
Localisation : 47 France

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Ven 17 Aoû - 0:02

Bonjour à tous,
Pour Sébastien : bravo d'envisager l'arrêt des sirops glucosé. Effectivement si vous nourrissiez à l'automne et stimuliez au printemps au sirop, il était impératif de ne pas agrandir par dessous afin de ne pas récolter le sirop donné.
Pour Didier : il parait logique de penser que le fait d'agrandir par dessus diminue le risque de voir des résidus de produits de traitement dans les cires de la hausse.
Cependant il me semble avoir eu des informations comme quoi les produits de traitement remontait également dans les hausses (notamment coumaphos).
La solution n'est elle pas plutôt d'utiliser des produits "propres" comme vous le faites thymol ao (il est vrai que le thymol laisse une odeur persistante et imprègne les cires de façon conséquente).
J'aime bien l'idée d'agrandir par dessous car comme je l'écrit à Sébastien cela interdit nourrissement et stimulation.
Pour JCGuex : oui, votre cadre de traitement parait simple d'utilisation. J'ai utilisé l'AF avec les évaporateurs jaune (je ne me rapelle plus le nom) dans la hausse sur les tetes de cadre, c'est pas très pratique.
Je trouve que le gros inconvenient de l'AF est que cela fait consommer les abeilles. Est ce pour cette raison que vous nourrissez en même temps?
En tout cas c'est certain l'AF est très efficace. Pour ma part j'utilise les évaporateurs jaune par dessus mais aussi la méthode Chapleau en flash par dessous. Une fois que le plancher grillagé est fabriquée c'est simple et rapide. Ca permet aussi le dépistage...
Pour revenir à se qu'écrivait Didier : que pensez vous de l'agrandissement par dessous dans le cas d'utilisation de l'AF?
Faites vous un complément de traitement à l'acide oxalique?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laruchefrancaise.canalblog.com/
ApiPalace

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 16/08/2007
Localisation : Suisse

MessageSujet: Cadre de traitement / méthode.   Ven 17 Aoû - 1:08

Bonsoir,
Quelques précisions.
Lors de la récolte les hausses sont toujours placé au-dessus d'une grille à reine. Je travailles avec deux jeux de cadre que je ne mélange jamais.
Les cadres de corps sont les seules à se retrouver au contact des produits de traitement. Les cadres de hausses jamais. Des études biens documentés ont démontrées que les résidus de l'AF et AO restent très faibles dans les cires soumises à ces substances. Il n'y a pas d'accumulation.
Mes cadres de hausses convenablement utilisés ont une durée de vie de 5 à 8 ans... Ils sont stockés après avoir été léché par les abeilles ( remis 24 à 48 heures sur la grille à reine ). J'utilise avec bonheur des chasses abeilles... un vrais bonheur de pratiquer ainsi l'apiculture en amateur.

Si vous étudiez le site du Libefeld , vous retrouverez ce que je vais développer ci-aprés.
http://www.alp.admin.ch/themen/00502/00515/00516/index.html?lang=fr

Il y a des apiculteurs qui ne traitent pas depuis des années. Bravo. J'ajouterai, nonobstant, que de multiples facteurs ne permettent pas encore à tous le monde de pratiquer ainsi sans risque de tout perdre. Les conditions environnementales, les familles d'abeilles, la proximité d'autres ruchers proches qui n'ont pas la même pratique que vous... sont autant de points à prendre en compte.... pour entrer dans cette aventure qui est de ne plus traiter.


Traitements
: ma pratique et celle que j'enseigne dans ma région.
Mon credo, faire en sorte que la population de varroas reste faible tout au long de l'année. Car nous savons aujourd'hui, qu'en plus de jouer les draculas, les varroas sont les vecteurs de propagation de multiples maladies... n'avez-vous pas entendu parler de perte massives d'essaims dans le monde...

Je pratique ainsi:
- acide oxalique par sublimation, au début de l'hiver, en l'absence de couvain.
- découpe de couvain de mâles ( à 2 reprises ).
- immédiatement après la dernière récolte... traitement soit avec AF ou Thymovar et nourrissement simultané.
J'affirme pratiquer ainsi depuis au moins 8 ans. Je n'ai jamais perdu d'essaims, de reines en agissant ainsi. Chaque année, j'ai de belles récoltes de miel et je distribus moults essaims aux nouveaux apiculteurs. Mes abeilles sont douces... que du bonheur. Il y a pourtant un mais... j'étudie actuellement une pratique qui consistera à diminuer l'emploi des acides AO et AF. Nous en reparlerons d'ici .. trois ans.

J'ai aussi une petite expérience dans l'histoire du placement d'un nouveau corps. J'ai découvert que les corps avec cadres et cires gaufrées sont à placer par le haut et les corps avec barrettes par le bas. Ils seront ainsi régulièrement bâtis et petit rappel: les abeilles construisent bien au moment d'apports importants de nectar ou de miella. Les essaims convenablement nourrit font de même.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JC96CANTA



Messages : 1
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: méthodes de conduite   Ven 17 Aoû - 20:13

Hello ApiPalace,

Votre rapidité d'écriture vous aurait-elle trahi?

Vous vouliez sans doute écrire: éléments à cire gaufrée ajoutés par le bas pour la reine pressée de pondre, et éléments à barrettes par le haut pour la récolte de cire vierge et de miel?

Mes excuses en cas de grossière erreur de ma part
cordialement, JCL
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: méthodes de conduite   

Revenir en haut Aller en bas
 
méthodes de conduite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conduite écolo
» Eau de conduite
» Charly46: "Conduite d'élevage"
» Comparaison entre les méthodes d'éducation canine (traditionnelles vs positives ou autres)
» Paramètres d'eau de conduite ( souci )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la ruche warre :: La ruche Warré :: Conduite-
Sauter vers: